Les Aventuriers de la Noisette Perdue Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion


 CALENDRIER 2015 des jumps 
vvv

On a retrouvé la noisette, du coup repos bien mérité !
mais on reste disponible.
Contactez le groupe ANP sur facebook
> Ou contactez individuellement les joueurs via la messagerie de Twinoid.<



             
[RP] les RP trouvés dans Hordes
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Répondre au sujet    Les Aventuriers de la Noisette Perdue Index du Forum » Détente » Le RP Sujet précédent
Sujet suivant
[RP] les RP trouvés dans Hordes
Auteur Message
Nosuke
30 millions de messages
30 millions de messages

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2009
Messages: 1 306
Localisation: ENCORE DEVANT L'ORDI!!!
Masculin Bélier (21mar-19avr) 牛 Buffle

Message [RP] les RP trouvés dans Hordes Répondre en citant
Je pense que ce serait bien d'archiver tout les RP que nous avons trouver dans Hordes. Comme ça sa fera de la bonne lecture. ^^
Pour agrandir la bibliothèque je vous demanderai de m'envoyer un MP avec les écrit à l'intérieur.
Je mettrai en spoil les écrit que vous aurez trouver. 
Si vous avez le même de ceux que j'ai déjà ne vous embêter pas. Dites le moi.
Je mettrai entre parenthèse les noms de ceux qui ont trouver le RP.
Pour les archiver j'éditerai mon message. ^^
Vous pourrez mettre vos commentaire sur ce topic.


Liste des RP trouvé dans Hordes:






RP en rapport avec Noël:



 

Joyeux Noël...
Il est des légendes qui restent gravées dans l'inconscient collectif, des légendes qui réapparaissent d'elles-mêmes sans crier gare. Et chaque légende sait s'adapter à l'air de son temps, transportant en elle même les germes de sa floraison, répondant aux désirs de ceux qui l'invoquent.
L'univers des Hordes ne fait pas défaut à cet axiome. Et c'est de façon très naturelle que fleurit l'âme d'une vieille histoire, d'un vieux rite, d'une vieille comptine d'un autre temps ; d'une époque dont on peine à retrouver des restes...
Si vous tombez sur mon histoire, alors c'est que tout n'est pas perdu. C'est que mes efforts n'auront pas été vains. J'ai tant à vous révéler sur l'univers des Hordes. Mais d'abord je vais me présenter...
Je m'appelle Théophile HeyteBôts, je fais apparemment partie de la première vague d'arrivants dans le monde des Hordes. Je suis tombé dans ce monde sans savoir comment ou pourquoi. Tout ce que je sais c'est que nous sommes actuellement une quarantaine à être regroupés dans des reliquats de vieilles tôles qui nos servent d'abris. Nous nous nommons pompeusement des « citoyens ». En effet, il n'y a pas de chef dans notre communauté. Nous avons tous notre mot à dire. D'ailleurs, personne ne s'empêche de s'exprimer. Il n'est pas rare que certains mots passent mal et que des disputes se créent entre nous.
Mis à part ça, notre « ville » - un bien grand terme quand on parle en fait d'un bidonville malsain où chacun se vide où bon lui semble - est perdue au milieu d'un grand désert. C'est « l'Outre-Monde ». Et cet Outre-Monde est un endroit qui réserve bien des surprises. Plein de débris, de vieux bâtiments enfouis, c'est une mine d'or, pour peu que l'on sache l'explorer... Ou que l'on veuille le faire... Car ce désert est peuplé de créatures malsaines au regard aussi insondable qu'un abîme sans fond. Et ces créatures semblent être animées par un insatiable appétit pour la chair humaine. A tel point que tous les soirs, nous sommes obligés de nous terrer au milieu de nos montagnes de détritus pour échapper à leur infernale battue.
Au cours de ces effroyables évènements, certains disparaissent, d'autres deviennent fous de terreur...
Mais là n'est pas le sujet de mes propos. Non. Si je vous écris, qui que vous soyez à avoir découvert mon message; si je vous écris c'est pour vous mettre en garde contre l'inconscient collectif qui anime les légendes et les adapte à son environnement. Car, sachez que déjà certains héros d'anciennes histoires semblent refaire surface. En tout cas beaucoup sont prêts à croire en leur réapparition.
Ainsi, au travers d'événements singuliers, d'objets trouvés on n'hésite pas à invoquer d'anciens contes, vestiges d'une humanité depuis longtemps disparue.
Et c'est pourquoi après avoir retrouvé un vieux livre lors de mes fouilles, le mal a commencé. J'ai eu le malheur d'en parler, de partager cette légende avec mes concitoyens... Depuis c'est le chaos.
Aussi, avant de me taire, car je sens que quelqu'un approche, laissez-moi vous le dire : le père noël n'existe pas.
N'acceptez jamais les cadeaux qu'on pourrait vous faire si jamais cette vieille coutume resurgissait.
Rappelez-vous : dans le monde des Hordes il vaut certainement mieux offrir que recevoir.



Théophile HeyteBôts




Grâce à la découverte d'une montre en état de marche par le citoyen Jeezara (bravo à lui), nous savons maintenant que le réveillon de Noël tombera dans 2 jours.
AUSSI LE COMITE DU BONHEUR DES DESOLATIONS PUTREFIEES A DECIDE D'ORGANISER UN GRAND BUFFET COLLECTIF SUR LA PLACE DU PUITS.

Si vous disposez de rations comestibles, de drogues ou de réserves d'eau potable, n'hésitez pas à vous joindre à la fête !

Le comité en profite pour signaler que si nous disposons d'un crémato-cue d'ici demain, nous pourrons également organiser un grand méchoui à l'occasion de ce rare moment de liesse.
L'accès au buffet est soumis à condition : les citoyens ne proposant aucun apport ne pourront se joindrent aux festivités. Des plaintes seront établies à l'encontre des trouble-fêtes.
FAITES PASSER LE MOT !











RP fait en Annonce:




Annonce publique

Le groupe Hord'Zik a improvisé un concert hier soir. Les citoyens ont beaucoup appréciés, tout comme les zombies qui ont attaqués en cadence et détruit partiellement le mur sud.






Annonce publique

Nous rappelons aux plaisantins du Bloc E qu'il est formellement interdit de jeter des zombies dans le puits. La fumée en résultant est trop proche du signal annonçant l'évacuation d'urgence.




Annonce publique
Des citoyens séparatistes avaient tentés de se barricader dans une caverne au sud de la ville. Un éclaireur a rapporté qu'ils avaient tous perdus la tête. Au sens propre.












RP en rapport à des Chansons, Poèmes, etc:



Combien de temps survivrons nous ? Je l'ignore. J'évite d'être pessimiste devant mes compagnons d'infortune. Je pense qu'eux aussi.

Mais pour moi, ce soir est la fin. Je suis gravement blessé, je ne passerai pas la nuit.

Je pense que je délire déjà. Au moment de rentrer dans ce qui me sert de maison, j'ai assisté à la plus étrange des scènes. Une silhouette était assise, sur le toit de sa cabane. M'approchant, j'ai reconnu une de mes camarades de chantier. Une femme plutôt taciturne, renfermée.

Elle chantait.


Je suis resté là, fasciné, à écouter ce chant doux et mélancolique alors que le soir tombait. Chant qui sonnait d'autant plus doux qu'il contrastait avec la pâleur de son teint, les cernes sous ses yeux et les traces de boue et de sang sur ses vêtements.

Je suis resté là, à regarder cette frêle silhouette, cette jeune femme qui, dans d'autre circonstances, dans une autre vie, aurait pu être belle.

Son fredonnement, presque envoûtant, semblait appartenir à un autre monde, venu pour apporter un peu de paix dans ce monde sans pitié.

Comme un minuscule et fragile ilôt d'apaisement au milieu de la tourmente.


Le chant s'est arrêté en même temps que le dernier rayon de soleil éclairait la ville. Comme si la mort reprenait ses droits. Mon coeur s'est serré et j'ai laissé échapper une larme.

Je vais mourir ce soir, je le sais. Mais peu m'importe.




SilverTub
Tubu

Déjà une semaine passée dans cette fichue ville,

Et voilà d'jà que le cri des zombies nous a tous rendus débiles.

Le corbeau nous annonce les décès dans sa gazette,

Tous les soirs les zombies nous font une petite fête.

Depuis sept jours nous sommes leurs invités d'honneur,

En mangeant vingt des notres ils nous ont inspirés la peur.
Silver

Quand les autres commencent à paniquer-hé-hé,

Pour moi survivre ce sera pas compliqué-hé,

Suffit d'organiser une fausse expé-hé,

Et fermer la porte pour être débarrassé...


Tubu et Silver

Alors que les autres se feront dévorer comme des Apérikubs,

Moi je serai là grâce à SilverTub.
Tubu

Douzième jour seul trois pros ont survécu,

Cette nuit les zombies ne nous ont pas déçus.

Ils ont traversé l'eau et les piques dans le grand fossé.

Au final ils ont défoncés la porte blindée.

Pour certains serrer les fesses n'a pas sufit,

On n'a retrouvé d'eux que des morceaux de chaires rabougries.


Silver

Quand les autres commencent à paniquer-hé-hé,

Pour moi survivre ce sera pas compliqué-hé,

Suffit d'organiser des arnaques par MP-hé,

Toucher le jackpot c'est plûtot aisé...
Tubu et Silver

Alors que les autres se feront dévorer comme des Apérikubs,

Moi je serai là grâce à SilverTub (bis).




Harmonie véritable, un bout d'oreille qui pend
Folie du vénérable, dément se repentant
Souffle dans la vallée, une femme debout attend
Les zombies s'approcher, doucement elle entend


Pour qui sonne le glas, pour qui la mort s'apprête ?
Vers elle j'avance las, tire une balle dans sa tête
Je l'aimais de tout coeur, aussi trouvé-je bête
De laisser mon âme soeur, affronter cette tempête


De coeur il est question, et me voilà bientôt
À prendre possession, du sien Dieu qu'il est beau
Un repas pour ce soir, un bon repas bien chaud
Mon âme sera-t-elle noire, aurai-je été un sot ?


Harmonie féérique, un aventurier part
Chevauchée héroïque, il reviendra très tard
Ou peut-être même pas, si par ce jour blafard
Sa route le mènera, en un lieu très bizarre


Peuplé de créatures, de cloportes et défunts
Serein il nous assure, qu'il n'ira pas trop loin
Les condamnés se gaussent, oublient presque leur faim
Sa confiance sonne bien fausse, la mort est son destin


De fait le lendemain, nous trouvâmes ses restes
Dépouillés yeux et reins, bien pire que par la peste
Mais les rats sont là eux, car peu de différence
Pestiféré ou preux, seul compte de faire bombance











RP fait comme des Mémoires, des Journals, des Lettres:



Mal dormi... J'ai... Comment bien dormir ? Les hurlements des non-morts... l'agonie des proches... Toute la nuit ! À n'en jamais finir ! Jamais !
Les événements s'enchaînent, nous ne sommes plus que huitsept... Hier, dix-huit. Aujourd'hui sept !
Il y avait beaucoup de sang... Ce qui Des morceaux de chair jonchent le sol...
Pourquoi les Zombies partaient-ils chaque nuit ? Pourquoi ne les tuaient-ils pas tous ? Pour les faire souffrir encore plus ? Malgré leur apparence, les Morts-vivants semblaient lucides... Et cruels, abominablement cruels !
J'ai peur.
Arma est revenu, mon meilleur ami... Ils ont Il avait disparu. Dehors ! Il est venu me rendre visite... J'aurais voulu ne plus le voir, pas dans cet état...
Puis il s'est éloigné... Il reviendra cette nuit... Et je repartirais avec lui... Pour toujours...




Refuge Abrité. C'était un nom bien choisi. Treize morts cette nuit. S'épuiser à traîner les corps, fouiller les coffres. Il a fallu renverser des tentes lacérées pour récupérer quelques vis, un déchet moisi qu'on allait avaler. Le courage d'une poignée de gens peine à ralentir les hordes.
On a pourtant réussi à creuser, à dresser des pièges. Ils sont passés. Ils se sont nourris. Quand je pense que si nous n'avions pas assemblé un atelier précipitamment nous serions déjà tous... Une semaine à peine et ils sont innombrables.
Nous n'épargnons plus nos rations. Ils nous dévoreront bientôt, et nous en emporterons le plus possible avec nous. Je sens encore ce crâne décomposé éclater sous mon poing. Le sursis de la ville sera court mais pas la terreur mes camarades, mes chers camarades.




Tout le monde est rentré. Nos quelques 30 citoyens survivants sont (provisoirement) en sûreté derrière les murailles. Elles branlent un peu, quand on cogne dans le mur, on se prend une avalanche de cailloux sur la tête, mais pour ce soir ça sera suffisant. Si on a de la chance...

Portes fermées, tous s'enferment. Chacun marmonne dans son coin, attendant dans l'angoisse l'attaque de la nuit. Dans un coin, une fille pleure. Encore une qui cède à la panique. Pas assez d'énergie pour se soucier des autres, personne n'ira l'aider.

Pour fuir cette ambiance lourde, je grimpe en haut d'un toit, guette l'avancée de la horde, plongée dans mes pensées. Et puis, soudain, venu du désert, un son insolite me tire de ma rêverie morbide. Quelqu'un chante dehors. Pourtant... tout le monde est en ville.


Plissant les yeux, je distingue une forme. Puis des couleurs. Quelques lambeaux de vêtements, des traces de morsures, des croûtes, un regard vide. Non, c'est pas un des nôtres. Un mort-vivant. Je ne savais pas qu'ils pouvaient chanter... Je me laisse prendre au piège de la chanson. Et si...

Les zombies ne sont peut-être pas si mauvais. D'accord, ils mangent de la chair humaine. Mais qu'est-ce que j'ai fait moi ce matin ? C'est bien Survivor que j'ai découpé ? La chanson me supplie. Tout le monde est bien chez soi ? Personne ne me verra descendre et ouvrir les portes...




Le 20 janvier, 17h:
Cela fait maintenant 3 semaines qu'aucune communication avec d'autres refuges n'est possible.. Il semble qu'un vent venu de l'ouest amène des odeurs, des parfums de putréfaction.. Le puits du village est notre dernière ressource d'eau potable.. La terre est desséchée et les seuls fruits que le potager nous offre sont d'une couleur bizarre et sentent la pourriture.
J'ai peur. Des créatures dont je ne saurai expliquer l'existence s'amassent soir après soir autour de notre cité.. Ils tapent sur les murs, je pense qu'ils nous en veulent.. Si ils reviennent.. On ne tiendra pas.


Le 22 janvier, 10h15 :
Nous avons perdu la moitié de nos compagnons d'infortune, dans ce qui semble être une attaque. Les créatures sont venues..
Du haut du mirador, j'ai clairement distingué une foule "humaine", ce qui ne me rassure pas.. Sont-ce des cannibales ? En tout cas, ces créatures ne sont pas armées.. Le chef du village pense qu'elles reviendront ce soir. Et demain. Et tout les jours maintenant..


Le 24 janvier, 20h30 :
J'ai peur, je suis seul et je ne descend plus du mirador sauf pour aller chercher des légumes au potager.. Hier soir, une créature m'a vu..
Elle était trop occupée à dévorer le chef du village pour me prêter plus d'attention que cela..
J'ai peur, car j'ai vu des cadavres avoir des spasmes..
J'ai la vague impression qu'ils pourraient se réveiller.. Je ne descends plus.. Je les entends.. Ils arrivent.




Le 10 août à 13h:

Nous ne sommes plus que 7 dans le village.. L'ambiance se fait lourde, et les gens se regardent bizarrement.. Je ne suis sur que d'une seule personne, mon ami fidèle.. Mais les 5 autres se sont groupés, ils ont pillé la banque du village et pris tout ce qui était nécessaire à l'établissement des défenses... Comment cela se peut-il, qu'après tant de souffrance ensemble, ils n'aient plus aucun scrupule à se défendre personnellement? Je le sais maintenant, ils avaient prévu cet évènement.

14h20 :

Il était mal en point, le sang dégoulinait sur lui comme une cascade issue d'une grotte ouverte dans sa tête. Au début nous ne comprenions pas, s'était-il blessé en se cognant ? En tombant au sol sur un objet coupant ? Puis nous comprimes que nous n'étions plus en sécurité, même dans les remparts de la cité... Il avait été victime d'une violente agression. Le chaos règne maintenant parmi nous, mais je suis tout de même content... J'étais jaloux, je ne voulais pas que les bâtisseurs soient mieux lotis que nous.

Après tout, chacun a le droit d'être défendu.




Journal de Thonix, Jour 5, Ancienne Cité Oubliée18 août 2008, 5h24 : Je n'ai pas beaucoup dormi cette nuit, mais je suis encore là, c'est le plus important. Mon ami avec qui j'avais l'habitude de jouer aux cartes n'a pas pu rentrer, j'ai mal à l'idée de penser qu'il est devenu l'un d'entre eux... Nous attaquons aujourd'hui la fausse ville, en espérant pouvoir la finir.
18 août 2008, 14h48 : Je n'ai rien mangé ce midi, il ne restait que de la viande humaine de mon ami mort. Je préférerai mourir que de le manger.
18 août 2008, 18h04 : J'ai bien peur que nos défenses pour ce soir ne vont pas suffire, la fausse ville n'est pas terminée et tout le monde est fatigué...

18 août 2008, 23h59 : Je les entends, ils arrivent, ils sont nombreux, bien plus qu'on ne le pensait !! Les défenses ont cédé !! Ils sont tout autour de moi, c'est la fin je...
" Et le journal s'arrête là. Paix à son âme. "





Vendredi soir, je t'écris ce petit mot.
Encore une journée calme.
Une bonne chose quand on sait le monde dans lequel on vit !
Les soldats qui gardent notre camp sont très
Efficaces et professionnels dans tout ce qu'ils font. Ils
Nous ont dit qu'ils passeraient dans votre ville
Très bientôt pour vous aider.

Vous pourrez les accueillir comme il se doit !
On a vraiment besoin de leur présence réconfortante et
Une main de plus est toujours la bienvenue, hein.
Sans eux, ça serait plus dur.

Toi tu sais de quoi je parle.
Une amie comme toi, depuis le temps qu'on se connait !
Et c'est pas la première lettre qu'on s'écrit, hein, tu
Raconteras bien à tous de préparer un accueil mérité...

Ton frère qui tient à toi




Ma chère Soeur, ma Emilie,
Comme tu me manques. Oh comme j'aimerais te prendre dans mes bras en ce moment, si tu savais à quel point... Nous voilà séparés depuis 8 jours aujourd'hui, je n'ai pas oublié ma promesse et je te retrouverai. Devant Dieu et devant Lucifer je jure de te retrouver par tous les moyens. Crois en moi ma petite soeur, je parcours notre triste pays dévasté à la recherche de ce maudit Pic des Songes. Et je me rapproche, de jour en jour, toujours plus de toi... J'espère que tu y es arrivé sain et sauf. Je suis sûr que tu es en parfaite santé. N'est-ce pas ? Tu as toujours été futée et débrouillarde, plus que moi en tout cas... Tu étais toujours celle qui me sortait des situations compliquées. Quel frère je faisais...

Aujourd'hui c'est toujours toi qui me tire vers l'avant, tu sais ? Si je ne te savais pas en sécurité, j'aurais déjà abandonné. Si tu n'étais pas là, je me serais laisser mourir dès le premier jour. Ah si tu savais les horreurs dont j'ai été témoin : notre famille, nos amis, Claire, ce con de Thomas, Papa, Maman... Ils sont devenus... Tu sais. Tu sais...
J'ai rejoins cette nouvelle ville hier soir et beaucoup de personnes sont dans le même cas que moi ici. On ne va pas rester longtemps dans le coin, le temps que nous rassemblions quelques provisions et nous repartirons sur nos routes respectives. Probablement demain matin si le chemin est assez dégagé. J'ai confié un exemplaire de cette lettre à mes compagnons. Ils la remettront à la jolie fille qui sent la vanille et qui répond au doux surnom d'Emie s'ils devaient la trouver avant moi. Ma Emilie... J'aimerais tant être le premier à te remettre cette lettre...
Je t'aime. A bientôt ma petite Fleur de Vanille.











RP Gore:



Compte rendu du 28 août : Autopsie d'un rat contaminé par le virus L.P.E : Dr Malaky (1/3)

Signes cliniques (directement observables) : Le rat, à l'origine blanc, présente une pigmentation tirant sur le brun. Sa queue, normallement dépourvue de toute pilosité, est parcourue de nombreux petits poils naissant à sa surface. Les yeux du rongeur sont rouge sang et les pupilles légèrement dilatées. Ses dents semblent plus acérées et désordonnées et les muscles de sa mâchoire ont doublés de volume. Je note également une hyper-sécrétion de salive que j'explique par la taille conséquente des glandes salivaires de l'animal, observables au fond de sa gueule.


Les pattes du rongeur sont extrêmement musclées et ses griffes sont devenues plus rigides et plus longues. Enfin, avant sa mort, le rat présentait un comportement de plus en plus agressif avec de nombreux cris stridents et des attaques répétées contre les parois des cages dans laquelle il était enfermé.





Compte rendu du 28 août : Conclusions suite à l'autopsie du rat contaminé : Dr Malaky (3/3)

Conclusions : Le cerveau du rongeur ressemble désormais plus à une éponge du fait de la pression supérieure à la moyenne au sein de sa boîte crânienne. Cette pression élevée détruit le cerveau petit à petit et altère les facultés de vie et de jugement de l'animal : actions irréfléchies, violence, désinhibition totale et non reconnaissance des siens semble-t'-il. De plus ceci explique les cris constants du rongeur, qui doit être soumis à une forte souffrance et des maux de têtes insoutenables.


L'augmentation de taille de la mâchoire, des griffes et de la musculation traduit le fait que l'animal est conditionné pour le combat et la survie en milieu difficile.

L'appareil digestif, mieux protégé, plus acide et de taille légèrement supérieure à la normale signifie que le rat contaminé peut être capable d'ingérer n'importe quel aliment sans pour autant risquer sa vie (os, dents, morceaux de tissus : retrouvés dans les selles du cobaye).


Enfin les organes du système immunitaire, de taille disproportionnée, montrent que l'organisme du rongeur lutte réellement contre le virus mais de manière inefficace. Vu la vitesse avec laquelle ils augmentent de volume je pense que la réponse immunitaire finit par s'essoufler au bout d'1 ou 2 jours, laissant ainsi le champ libre à l'installation de la maladie.





(début de l'article en page 1)

…[...] Le couple retrouvé mort dans leur cuisine portait en effet des blessures évoquant des "morsures" selon une source proche des autorités.

Ce drame porte le nombre de cas à 9 dans notre région, soit 16 personnes retrouvées mortes dans des circonstances similaires. Si la thèse du tueur en série reste la plus probable, certains confrères n'hésitent plus à relayer la théorie d'une attaque de bête : les premières analyses auraient en effet révélé la présence d'ADN humain sous une forme altérée. Ce dernier fait restant pour l'heure à confirmer, les autorités ayant démenti ces informations.
LA COURSE AUX RESSOURCES DE L'ARCTIQUE





Décès récents
Mardi : Raph, JeanMi, Ynohtna, Titoflo
Mercredi : Molly, Meuton, Ebola, Whitetigle (ah non...)
Jeudi : Whitetigle (saleté d'infection)
Vendredi : Morkai, Amorphis, Denz






Note pour les citoyens :
Un nouveau buffet ouvre. Il n'est plus possible de tenir sans nourriture dans le village. Nous avons pris une décision, une lourde décision. Pour le bien de la ville et de ses citoyens, ne protestez pas. L'éthique n'est plus qu'une option dans ces temps obscurs.
Les premières grillades auront lieu demain, quand les gens infectés auront quitté ce monde.
N'oubliez pas, notre monde devient de moins en moins moral et de plus en plus violent.











RP: Petites Histoires Quelconque :



Le 10 août à 13h:

Nous ne sommes plus que 7 dans le village.. L'ambiance se fait lourde, et les gens se regardent bizarrement.. Je ne suis sur que d'une seule personne, mon ami fidèle.. Mais les 5 autres se sont groupés, ils ont pillé la banque du village et pris tout ce qui était nécessaire à l'établissement des défenses... Comment cela se peut-il, qu'après tant de souffrance ensemble, ils n'aient plus aucun scrupule à se défendre personnellement? Je le sais maintenant, ils avaient prévu cet évènement.

14h20 :

Il était mal en point, le sang dégoulinait sur lui comme une cascade issue d'une grotte ouverte dans sa tête. Au début nous ne comprenions pas, s'était-il blessé en se cognant ? En tombant au sol sur un objet coupant ? Puis nous comprimes que nous n'étions plus en sécurité, même dans les remparts de la cité... Il avait été victime d'une violente agression. Le chaos règne maintenant parmi nous, mais je suis tout de même content... J'étais jaloux, je ne voulais pas que les bâtisseurs soient mieux lotis que nous.

Après tout, chacun a le droit d'être défendu.




Une lettre sans destinataire et sans signature. Peut-être n'était-elle pas écrite pour être envoyée ?

Notre passé, notre futur... Ils contrôlent notre vie.

Alors que nous somme tous condamnés à mourir et à nous réincarner éternellement pour reconnaître le même destin, alors que nous luttons pour pouvoir survivre ne serait-ce qu'un seul jour de plus, les zombies, eux, attendent la moindre faille dans les défenses de notre ville, attendent qu'un citoyen s'égare la nuit, et n'ont qu'une idée en tête : nous dévorer. Nos tentatives de survie sont vaines, un jour où l'autre, ils finiront par nous avoir. Et si nous ne mourons pas dévorés par nos ex-concitoyens, nous mourrons desséchés dans le désert.


Notre vie est éphémère, et seules nos carcasses peuvent attester de notre présence, tant qu'elles sont encore identifiables. Mais peut-on réellement appeler ça une vie ? Nous mangeons de la nourriture avariée, et il nous arrive même de manger les restes de nos voisins, nous ne sortons que pour trouver de quoi défendre la ville en prévision de l'attaque du soir, nous vivons l'horreur même, et ce pendant chacune de nos vies ! Quelle personne normale pourrait tenir un seul jour dans ces conditions ?

Très peu, je peux vous l'assurer.


Et c'est peut-être pour ça que nous en sommes là aujourd'hui.

Peut-être qu'un Dieu nous surveille, là-haut, et a décidé de s'amuser un peu, de voir combien de personnes pourraient survivre à ces hordes de monstres, dehors.

Et si un tel Dieu existe, j'aimerais bien le rencontrer et lui prouver toute ma gratitude en lui collant mon pied au derrière.





Mon ami,

Si je vous écris aujourd'hui, c'est enfin pour me libérer de mon tourment et partager ma vision de l'horreur avec quelqu'un possédant un niveau de conscience suffisamment élevé et un semblant de sagesse. J'ose croire que tout le monde ne puisse interpréter justement mes propos quelque peu altérés par les événements... Et ce tout le monde me prendrait certainement également pour un fou. Mais Dieu soit loué, vous n'êtes pas tout le monde, voilà pourquoi je me décide enfin à « parler » et à placer mon ultime confiance en vous.

Depuis le début de la guerre froide, le gouvernement souhaite voir de nouveau type d'arme en développement. En voulant jouer les apprentis sorciers, nous avons découvert quelque chose qui existait déjà... Aucun livre ou document quelconque ne divulgue d'information ou de théorie recevable à son sujet.


Malgré cela, nombreux sont les médecins, chercheurs où scientifique du centre à propager lorsque l'envie leur passe de déblatérer une avalanche de pitrerie masturbatoire sur ces symptômes kafkaïens. Cette maladie, car c'est bien de cela qu'il s'agit, dépasse littéralement notre entendement.

Attention, je ne garantis pas là que mon interprétation de la chose soit plus plausible qu'une autre, et je doute trop de mes compétences d'écrivain pour vous tenir en haleine suffisamment longtemps ou parvenir à tout vous relater de manière ordonnée...

Mais si vous me le permettez, en continuant de lire ces quelques pages, je vais vous exposer ma théorie en intégralité.
[ La page suivante est absente ]





Ça n’a pas marché. Ils sont trop forts, trop nombreux...
Qu’avons-nous crée ? Nous avions un but, quelque chose en quoi croire... Et tout cela est désormais détruit, réduit en miettes... Dévoré par ces choses... Je ne veux pas finir comme elles. Mais aurais-je le courage de mettre fin à mes jours moi-même ?
Il me reste une balle dans mon chargeur, nous sommes deux, un ami de longue date et moi.
Ils frappent aux fenêtres depuis des heures... Je me demande quand vont-elles céder. Nous sommes condamnés. Ceci est la dernière trace de mon existence sur cette Terre.
Je m’excuse. Pour y avoir contribué. Peut-être que mon absence n’aurait rien changé, mais au moins ma conscience serait-elle tranquille... Je n’ai aucune idée de ce qu’il adviendra de l’humanité dès qu’ils auront quitté la ville.

Pitié, éliminez-les.
Corrigez nos erreurs. Le tapage aux fenêtres devient plus insistant. Ce revolver est de plus en plus amical. Mon ami est du même avis, même s’il ne le montre pas. Que faire ? Un bruit de verre. Les fenêtres ont cassé. Ils ne tarderont pas à détruire nos ultimes barricades.
La balle est pour moi. Adieu, mon ami.





Nous pensions avoir assez de défenses pour être en sécurité. Ce ne fut qu'une désillusion de plus. Depuis la porte de mon taudis je surveillais dans la pénombre la palissade de notre ville. Peu après le début de l'attaque, un groupe de zombies réussit à trouver une brèche et s'y enfila. Leurs ombres se dispersèrent au loin, et l'un d'entre eux se dirigea dans ma direction.
Immédiatement je claquais la porte et restais adossé derrière elle, terrorisé. Le bruit de ses pas lourds et irréguliers, traînants sur la terre battue, se rapprochait. Il s'arrêta devant la porte. J'entendais sa respiration bruyante et rapide, comme si cette chose humait l'air à la recherche de mon odeur.
Mais lorsqu'il se mit à hurler, ma terreur se transforma en désespoir. Dans ce cri déchirant, je reconnus sa voix. Ce ne pouvait être qu'elle. Revenait-elle vers moi pour me dire quelque chose ? Après un moment qui me parut interminable elle finit par se détourner de mes sanglots et rejoignit la horde qui mettait la ville à sac.
Si vous trouvez cette lettre, j'espère que vous comprendrez pourquoi j'ai menti en disant que j'allais chercher des ressources.
Je ne rentrerai pas ce soir.
La nuit est trop belle.





Ni Enfer, ni Paradis... Ci-gît ma dernière pensée articulée.
Le délire est trop puissant, le soleil trop accablant... Qu'avons nous fait pour mériter tel châtiment ? Comment le destin peut-il faire montre d'une telle cruauté ? Condamnés à nous réincarner dans un monde de mort et de désolation ou, y finir en zombies... Errance astrale ou matérielle... J'ai vu !
J'ai vu dans les méandres sirupeux de mon infection, les grandes et les petites choses... Nous ne sommes rien d'autre que de l'expérience pour la Mère. Nous avons été des enfants indignes... Nous sommes les seuls responsables ! Nous nous sommes pris pour des Dieux... Qu'elle ironie ! Nous aurions dû apprendre à marcher avant de vouloir courir; désormais, nous rampons !!!
Quelle ironie. Qu'elle fin pleine de panache ! Toi qui lis ces divagations, saches que la richesse est l'Expérience....





Lyrics for M.G.

Il était tard ce matin quand mes yeux ont bien voulu s'ouvrir sur ce spectacle plat. Cet ersatz de ville. Cette mascarade. Et toujours les mêmes questions me viennent en tête.
Qui croit-on duper ?
Pourquoi nous mentons nous à nous mêmes dans cet ultime élan désespéré ?
Cette forteresse éphémère que nous avons érigé avec tout le bric-à-brac possible et imaginable ne tiendra plus très longtemps. La horde grandit dehors. Chaque jour ils sont plus nombreux.
Hier ils étaient à peine plus d'une vingtaine. J'ai presque pu les compter, du haut de la tour je les ai vu se rassembler, traîner leur corps décédé jusqu'à nos portes comme s'ils sentaient nos coeurs bien vivants battre de l'autre côté. Battre un rythme de frayeur et de dégoût mêlés.
Ils ont cogné avec la force inhumaine qui leur est propre. Ils ont frappé jusqu'à faire exploser la chair qui reste collée à leur membres pourris. Cogné jusqu'à faire grincer les tendons contre l'acier de la porte blindée. Cogné jusqu'à briser leur os creux sur ce dernier rempart, ce dernier espoir qui nous scinde en deux camps bien distincts : Celui des vivants et celui des "Pas-tout-à-fait-morts".
Mes yeux se sont ouvert tard ce matin. Et quelque part je crois que j'aurais préféré qu'ils ne s'ouvrent plus jamais.




Lentement, sous la lune pesante, ils marchent dans le sable ardent. Leurs douleurs effacées, leur humanité oubliée, sans cesse, ils avancent. A travers eux nous y avons vus des étoiles mais quand, au loin, les premiers grognements se répandent, que les premiers pas s'entendent; nous nous blotissons contre nos objets dérisoires, grinçant des dents. Fermant les yeux mais, hélas, pas nos oreilles, ils sont là !

Nous sentons, alors, leurs putréfactions galopantes martellant la taule et le bois. Nous entendons, encore et toujours, les cris de nos frères restés dehors qui, comme eux, marcheront demain dès l'aurore, toujours plus nombreux.




Ils sont partout, je vous dis, partout ! Ils sont là avec leurs griffes et leur faim. Leur faim insatiable de viande fraiche, de viande fraiche. Mais ce n'est pas ça le pire. Oh, non, ce n'est pas ça le pire ! Le pire, c'est quand vous avez été grignoté, vous n'êtes pas encore mort ! Et ils vous laissent comme ça jusqu'à ce que vous deveniez l'un des leurs...





Citoyens du village ! Il est temps de se remuer. Ce n'est pas une chasse aux sorcières que je propose, mais une chasse au TRAÎTRE. Un citoyen non identifié pour l'instant s'est permis de voler des ressources rares dans la banque, telles de des piles, des tubes de métal cuivre et des vis et écrous. Le tout dans un but non connu pour l'instant. Bref, après inspection du registre, nous avons surpris les agissements de 3 de nos concitoyens depuis 2 ou 3 jours. Cela va du vol de simple nourriture, au vol de Vis et Écrous, ce qui est impardonnable. La rumeur traine déjà dans le village : prenez cet avis comme une confirmation.

Un débat aura lieu à 11H 13H pour savoir si la pendaison est nécessaire.





Réunion du village du 7 novembre : Retranscrit par le citoyen Liior, en charge de la Gazette)

Le chef explique que nous avons entamé une construction énorme, qui peut-être nous "sauvera la vie" :
"C'est un projet totalement insensé ! Mais cela pourrait marcher. Nous avons déjà mis beaucoup d'énergie à ranger le village d'une manière plus efficace pour lutter contre ces créatures, mais nous avons encore un effort à faire. J'ai pensé que peut-être, si on créait un leurre gigantesque, les zombies ne viendraient plus.. Il faut que nous construisions une fausse ville.. Cela peut paraitre bizarre, mais je pense que les zombies sont incapables de faire la différence entre notre village, et un autre.."


L'assemblée semble dubitative :
"Une fausse ville ? Et ça duperait les zombie ?", semblent se demander les autres citoyens dans un brouhaha incompréhensible.

L'assemblée a pourtant voté pour ce projet.. Il faut croire qu'il ne reste pas beaucoup d'espoirs..




Citoyens, voisins, amis,
Le petit malin qui m'a volé ma radio, mes piles et mes 3 jours de ration est prié de se dénoncer immédiatement. En l'absence d'information sur le coupable, je détruirerai les réserves de drogues que vous m'avez confié demain, à l'aube.
Le pharmacien Kenny.


Nous avons la joie de vous annoncer l'élection impromptue d'un nouveau pharmacien en ville. Bravo à Gemino pour sa nomination.
Ca serait une bonne idée qu'un citoyen se dévoue pour évacuer le corps de Kenny, décédé cette nuit de cause "inconnue".




Rapport du cinquième Jour
La journée était bonne. Tout s'est déroulé à merveille. Nos stocks de ressources se sont remplis d'une manière fulgurante, les plus intrépides d'entre nous sont revenus avec de nombreuses provisions et nous avons même eu le temps de creuser la tombe de La-Teigne, le chien.
Miwako, la pharmacienne du village, est très satisfaite. Tout le monde semble en pleine forme et nous avons assez de médicaments pour tenir des semaines. Avec l'aide d'autres citoyens ingénieux, elle a échafaudé de nombreux plans de défense. Nous nous sommes mis directement au travail. Les constructions se sont terminées étonnamment vite, il faut dire que les bonnes blagues de Max ont remonté le moral de la troupe. Nous avons maintenant un vrai labyrinthe de trous, de scies, de pieux, d'explosifs devant la ville. Personne ne pourra passer !
La nuit va être tranquille. Nous allons enfin pouvoir dormir. J'espère que les autres villes se débrouillent...




[ Ce bout de carton devait sûrement servir d'épitaphe pour une pierre tombale ] Alfred (1948 - ??)
Alfred était peut-être le dernier des abrutis, mais il a toujours eu bon goût, je le maintiens. Décorant avec soin son intérieur, faisant attention à ce que chaque objet soit à sa place, afin que, si l'on passait par hasard chez lui, on ait au moins le sentiment que ce soit confortable. Même à sa mort, hurlant à l'aide alors que les zombies le dévoraient, il prit soin de ne pas les attaquer avec cette chaise si artistiquement exposée à côté de sa table en bois à moitié pourrie, sans parler de se défendre en utilisant le pistolet, pourtant chargé, accroché au mur. Un mystère qui restera pour nous entier, mais Alfred avait du goût, comme chacun d'entre nous ici le sait, et préféra mourir que de mettre en désordre son intérieur.
Et effectivement, je vous le dis. Bien cuit, Alfred a vraiment un goût délicieux.











RP Zarbies/Marrants:



.... .. - -- .- -. / ..--- ...-- ..---/... --- ... / --.. --- -- -... .. . / - .-. --- .--. / -. --- -- -... .-. . ..- -..- / .---- -.... / ... ..- .-. ...- .. ...- .- -. - .../ .--. ..- .. - ... / .- / ... . -.-. /-... . ... --- .. -. / .- .--. .--. ..- .. / -- .. .-.. .. - .- .. .-. ./ .. -- -- . -.. .. .- - . -- . -. -/-.-. --- --- .-. -.. --- -. -. . . .../ .-.. .- - / ....- ---.. .-.-.- ---.. ...-- ...-- / ....- ---.. / ....- ----. .----. -./.-.. --- -. --. / ..--- .-.-.- ...-- ...-- ...-- / ..--- / .---- ----. .----. ./ --- ...- . .-.
[Fin de la transmission]




Terres de l'abîme.
40 habitants.
Ville zombie, PAS de survivant. Fouillée et hantée. DANGER !!!








Voici les RP de:
- Nosuke
- Hanotama
- Bruceleee (que un peu parce que sinon il y en aurait beaucoup plus ><)
- GirafeGisante
- Saruu
- AloneJimmy
- Fishiguchi
- Suricate88

_________________
Nosuke, pauvre boulet va!!!
Je te l'avais dit pourtant!!!
Fais attention à tes glands!!



Dernière édition par Nosuke le Ven 1 Avr - 23:22 (2011); édité 8 fois
Sam 13 Nov - 22:53 (2010)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Sam 13 Nov - 22:53 (2010)
zadich
Putréfié du Gland

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 308
Masculin Verseau (20jan-19fev)

Message [RP] les RP trouvés dans Hordes Répondre en citant
hey cool j'en ai pas choper un seul ^^

_________________
Dim 14 Nov - 12:38 (2010)
Nosuke
30 millions de messages
30 millions de messages

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2009
Messages: 1 306
Localisation: ENCORE DEVANT L'ORDI!!!
Masculin Bélier (21mar-19avr) 牛 Buffle

Message [RP] les RP trouvés dans Hordes Répondre en citant
SERIEUX!!!! Shocked Shocked

_________________
Nosuke, pauvre boulet va!!!
Je te l'avais dit pourtant!!!
Fais attention à tes glands!!

Dim 14 Nov - 12:40 (2010)
Nosuke
30 millions de messages
30 millions de messages

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2009
Messages: 1 306
Localisation: ENCORE DEVANT L'ORDI!!!
Masculin Bélier (21mar-19avr) 牛 Buffle

Message [RP] les RP trouvés dans Hordes Répondre en citant
Shocked   Surprised   Shocked

_________________
Nosuke, pauvre boulet va!!!
Je te l'avais dit pourtant!!!
Fais attention à tes glands!!

Dim 14 Nov - 12:40 (2010)
zadich
Putréfié du Gland

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 308
Masculin Verseau (20jan-19fev)

Message [RP] les RP trouvés dans Hordes Répondre en citant
bah ouais  Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

_________________
Dim 14 Nov - 12:41 (2010)
Nosuke
30 millions de messages
30 millions de messages

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2009
Messages: 1 306
Localisation: ENCORE DEVANT L'ORDI!!!
Masculin Bélier (21mar-19avr) 牛 Buffle

Message [RP] les RP trouvés dans Hordes Répondre en citant
Promis le prochain je te le donne......

_________________
Nosuke, pauvre boulet va!!!
Je te l'avais dit pourtant!!!
Fais attention à tes glands!!

Dim 14 Nov - 12:42 (2010)
Nosuke
30 millions de messages
30 millions de messages

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2009
Messages: 1 306
Localisation: ENCORE DEVANT L'ORDI!!!
Masculin Bélier (21mar-19avr) 牛 Buffle

Message [RP] les RP trouvés dans Hordes Répondre en citant
^^

_________________
Nosuke, pauvre boulet va!!!
Je te l'avais dit pourtant!!!
Fais attention à tes glands!!

Dim 14 Nov - 12:43 (2010)
zadich
Putréfié du Gland

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 308
Masculin Verseau (20jan-19fev)

Message [RP] les RP trouvés dans Hordes Répondre en citant
merci   Razz ^^

_________________
Dim 14 Nov - 12:43 (2010)
Nosuke
30 millions de messages
30 millions de messages

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2009
Messages: 1 306
Localisation: ENCORE DEVANT L'ORDI!!!
Masculin Bélier (21mar-19avr) 牛 Buffle

Message [RP] les RP trouvés dans Hordes Répondre en citant
Par contre faut que tu m'y fasse pensez.......

_________________
Nosuke, pauvre boulet va!!!
Je te l'avais dit pourtant!!!
Fais attention à tes glands!!

Dim 14 Nov - 12:44 (2010)
Nosuke
30 millions de messages
30 millions de messages

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2009
Messages: 1 306
Localisation: ENCORE DEVANT L'ORDI!!!
Masculin Bélier (21mar-19avr) 牛 Buffle

Message [RP] les RP trouvés dans Hordes Répondre en citant
Sinon j'oublie........

_________________
Nosuke, pauvre boulet va!!!
Je te l'avais dit pourtant!!!
Fais attention à tes glands!!

Dim 14 Nov - 12:44 (2010)
Nosuke
30 millions de messages
30 millions de messages

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2009
Messages: 1 306
Localisation: ENCORE DEVANT L'ORDI!!!
Masculin Bélier (21mar-19avr) 牛 Buffle

Message [RP] les RP trouvés dans Hordes Répondre en citant
Je sais je suis plutôt tête en l'air.....

_________________
Nosuke, pauvre boulet va!!!
Je te l'avais dit pourtant!!!
Fais attention à tes glands!!

Dim 14 Nov - 12:45 (2010)
zadich
Putréfié du Gland

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 308
Masculin Verseau (20jan-19fev)

Message [RP] les RP trouvés dans Hordes Répondre en citant
^^ calimero noel va ! ^^

_________________
Dim 14 Nov - 13:28 (2010)
Nosuke
30 millions de messages
30 millions de messages

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2009
Messages: 1 306
Localisation: ENCORE DEVANT L'ORDI!!!
Masculin Bélier (21mar-19avr) 牛 Buffle

Message [RP] les RP trouvés dans Hordes Répondre en citant
J'ai mon frérot (qui à trouver 10 RP) qui veut bien nous préter sa bibliothèque.^^

_________________
Nosuke, pauvre boulet va!!!
Je te l'avais dit pourtant!!!
Fais attention à tes glands!!

Dim 14 Nov - 14:06 (2010)
Nosuke
30 millions de messages
30 millions de messages

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2009
Messages: 1 306
Localisation: ENCORE DEVANT L'ORDI!!!
Masculin Bélier (21mar-19avr) 牛 Buffle

Message [RP] les RP trouvés dans Hordes Répondre en citant
Je l'ajoute. ^^

_________________
Nosuke, pauvre boulet va!!!
Je te l'avais dit pourtant!!!
Fais attention à tes glands!!

Dim 14 Nov - 14:07 (2010)
zadich
Putréfié du Gland

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 308
Masculin Verseau (20jan-19fev)

Message [RP] les RP trouvés dans Hordes Répondre en citant
oua c'est cool tout sa ^^

_________________
Dim 14 Nov - 19:56 (2010)
Nosuke
30 millions de messages
30 millions de messages

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2009
Messages: 1 306
Localisation: ENCORE DEVANT L'ORDI!!!
Masculin Bélier (21mar-19avr) 牛 Buffle

Message [RP] les RP trouvés dans Hordes Répondre en citant
Pas mal hein????

_________________
Nosuke, pauvre boulet va!!!
Je te l'avais dit pourtant!!!
Fais attention à tes glands!!

Dim 14 Nov - 21:42 (2010)
zadich
Putréfié du Gland

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 308
Masculin Verseau (20jan-19fev)

Message [RP] les RP trouvés dans Hordes Répondre en citant
ouais c'est pas mal ^^

_________________
Lun 15 Nov - 19:05 (2010)
Orcoh
Noisette pour Zombies

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2010
Messages: 286
Localisation: France
Masculin Cancer (21juin-23juil)

Message [RP] les RP trouvés dans Hordes Répondre en citant
Merde si seulement une nana de mon ancienne meta s'etait pas fait tirer une balle dans la tete j'aurez pu vous presentez environ 60 Rp il me semble
Mer 17 Nov - 21:10 (2010)
zadich
Putréfié du Gland

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 308
Masculin Verseau (20jan-19fev)

Message [RP] les RP trouvés dans Hordes Répondre en citant
elle était mafieuse ? Oo
la mafia hordienne ^^ règlement de compte en sortit de ville !

_________________
Jeu 18 Nov - 18:13 (2010)
Orcoh
Noisette pour Zombies

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2010
Messages: 286
Localisation: France
Masculin Cancer (21juin-23juil)

Message [RP] les RP trouvés dans Hordes Répondre en citant
Nan juste qu'elle ne voulait que ce picto donc on lui filait tout quasiment, personne d'autre le chercher Okay
Jeu 18 Nov - 19:16 (2010)
Contenu Sponsorisé






Message [RP] les RP trouvés dans Hordes

Aujourd’hui à 16:47 (2018)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    Les Aventuriers de la Noisette Perdue Index du Forum » Détente » Le RP Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers: 

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com