Les Aventuriers de la Noisette Perdue Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion


 CALENDRIER 2015 des jumps 
vvv

On a retrouvé la noisette, du coup repos bien mérité !
mais on reste disponible.
Contactez le groupe ANP sur facebook
> Ou contactez individuellement les joueurs via la messagerie de Twinoid.<



             
[RP] L'aventure Bornériscratienne, Act1

 
Répondre au sujet    Les Aventuriers de la Noisette Perdue Index du Forum » Détente » Le RP Sujet précédent
Sujet suivant
[RP] L'aventure Bornériscratienne, Act1
Auteur Message
Bornero
Sauveur de Sujets
Sauveur de Sujets

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 1 876
Localisation: La rochelle, Poitou-Charente
Masculin Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

Message [RP] L'aventure Bornériscratienne, Act1 Répondre en citant
Il y avait... dans une petite ville appelée Hypogée des frutimetières, des personnes qui ont "marqué" l'histoire de la ville:
-Bornero, moi, un emmerdeur de première qui est borné comme pas d'autres.
-Scrat51, un écureuil plus que primitif.
-Wedze, qui me rapelle étrangement... du poulet.

-Et enfin Teo59, "Gouvernator" comme j'aimerais bien l'appeler, car il a l'âme d'un dirigeant, c'est ce qu'il est aussi, mais un peu trop à mon goût.


Bon, c'est par la froideur du dixième jour de l'existence de la ville, une horde de trente et un zombies allaient s'abattre sur la cité à seize heures de l'après midi...

Wedze: "Tiens, c'est bizarre, des zombies aux portes de la ville à cette heure-ci, certains ont vraiment la dalle...
Bornero: Quelqu'un peut fermer les portes?
Wedze: Non, tout le monde est parti en expé... sauf nous deux. Et on a plus d'énergie...
Bornero: Va y avoir du grabuge..."

faute d'énergie pour fermer les portes, les zombies arrivèrent à rentrer sans aucun souci, et détruisèrent les maisons des citoyens, les fondations, épuisèrent les réserves d'au au puits... Lorsque l'expédition de 34 personnes rentra, les zombies avaient pris l'état des lieux!

Teo: "Sus aux zombies!!!!
Les autres citoyens: Yahaaa!!!!"

Après avoir liquidé tous les zombies à coups de tournevis, de crachas d'eau pure, de lance-piles, la paix était revenue... (quoique...)


Teo: "Il y a qui de mort?
Scrat: Heu... ya Wedze et Bornero qui manquent à l'appel...
Teo: Merde! retrouvez leurs corps au plus vite et aspergez-les d'eau!
Wedze et Bornero en choeur: C'est pas demain la veille!
Scrat: Z'avez ma nwazête?
Bornero: ...Ben... J'étais fatigué donc je l'ai mangé pour lutter contre les zombies...
Scrat: NOOON! Je vais te TUUER!!! C'était LE truc à NE pas faire!
Bornero: A...Attends! Je vasi aller dehors et je vais t'en trouver une autre...
Scrat: Ca fait 50000 ans qu'elle existait! Depuis l'apocalypse, ça existe plus! Elle est U-nique! (quand je vous disais qu'il était primitif...)
Teo: Au fait, c'est toi qui a terminé la muraille évolutive?
Lacrapul: Non, c'est moi!
Scrat: T'avais pas dit que celui qui la terminait se faisait pendre?
Lacrapul: Heuu... Oui.... ( vous connaissez son sort )
Scrat: Bon, où on en était? Ah! Bornero, MA NWAZEEETE!!!! rends-la moi! tout de suite!!!
Bornero: Quoi????? Tu veux que je la crache? (Scrat lui chatouille le nez avec sa queue) A...Aaat... ATCHAAAA!!!!
Scrat: Nwazête! te revoila enfin!!! (Il la serre fort dans ses bras, mais notez qu'elle est pleine de morve!)
Wedze: Vous savez peut-être pas, mais la horde de zombies est arrivée à 16 heures de l'aprèm, c'est normal?
Teo: Ah non, c'est zarb :/. LA ville en doit plus être sûre, on va devoir faire du camping sauvage et trouver une autre cité, car si maintenant ils attaquent le jour, on est fait comme des poulets!"

Bornero regarde Wedze d'une drôle de façon, comme d'il voulait le manger... Après mûre réflexion, tous les citoyens se préparèrent pour l'expé du siècle!

13éme jour de la ville.

Wedze: "Faut aller par où?
Teo: Heu... je dirais à gauche!
Bornero: Pfff... y a rien à de kilomètres à la ronde, je retourne en ville!
Scrat: Chochotte! 
Bornero: J'aurais dû garder ta noisette dans mon gosier! en plus, elle a commencé à germer, elle est moche et ça me donne envie de gerber! Je suis peut-être une chochotte, mais pas sucidaire non-plus! (Quoique, avec toutes les infections à son actif, pas si sûr!) Qui m'aime me suive!!
-Gros blanc, personne ne répond-
Bon, allez, siouplé! Morbax, Joffrey, faites un effort!
-Toujours rien-
Scrat: Je viens, ça ne sera pas pire qu'ailleurs...
Wedze: Moi aussi!
Teo: Moi aussi, les autres?
-Encore rien-
Bornero: Allez, let's go to the city!"

Les quatre "gay"-lurons retournent en arrière en laissant les 31 autres citoyens encore en vie derrière eux... Sur leur route, ils trouvèrent une drôle de machine...

Scrat: "Oulaa! C'est kwa ça?
Bornero: On dirait... Que ça marche, oh ya un bouton? J'essaye?"

Bornero appuie sur le bouton.

-FLASHBACK!-


Wedze: "Mais... PUTAIN je rêve!!! Ya des voitures! Des gratte-ciels en parfait état! Ohhh! regardez! ya une voiture qui vole! On a voyagé dans le temps!!! Dans le passé!!!
Teo: Oui, sauf que ce jour où il y a des voitures qui volent, et au loin un gros champignon atomique, c'est L'APOCALYPSE!!!!
Bornero: j'appuie sur l'autre bouton, ça ne sera pas pire!"

Bornero appuie sur l'autre bouton.

-ELLIPSE!- 

Scrat: "Ouf! on l'a échappé belle! Ho! regardez là-bas! ya nos copains!
Wedze: Oui, sauf qu'ils sont plus très vivants...
Les zombies, au loin: Pouuleeeet... Humaiiin...Cureuuuil...
Teo et Bornero: On se taille!!!
Scrat: Une bavette?
-Rien-
Wedze: Si c'était censé être drôle, ça l'est pas!"

ils fuyèrent à toute vitesse devant la horde de zombies qui approchaint à grands pas... Quand les zombies arrivèrent au niveau de la machine temporelle, l'un d'eux appuya maloncontrusement sur le bouton retour vers le passé.

-FLASHBACK!-


Bornero: "Waw! on l'a échappé belle! On retourne vers le futur?
Scrat: Et comment? De toutes façons, j'ai eu ma dose d'émotions fortes pour la journée...
Wedze: Hé mais, si on a envoyé nos ex-concitoyens dans le passé, ça expliquerait l'attaque de l'autre jour!
Teo: Ah ouais...
-Un blanc...-
Mais merde!!!! ça veut dire qu'on s'est entretués!!!
Bornero: Arrête, ça me fait flipper cette histoire...
Scrat: Bon, trêve de blabla, on tente une autre ville avec de nouveaux citoyens avec qui on va se fendre la gueule!" 



Fin du premier épisode


Bonus + (résevé aux abonnés de canal Zombie ou Hordes+)

Scrat: "Dis, t'aurais pas vu ma nwazête?
Bornero: Non.
Scrat: Tu l'as encore bouffé! Je vais t'étriper!!!!
Bornero: Relax, tiens, prends uen carotte, ça va te faire de l'effet...
Scrat: (il goûte) Hmm.. scrounch scrounch... pas mauvais... Hem, quoi de neuf, docteur?
Bornero: quand je disais que ça allait faire de l'effet... avec uen goutte de "Debout-les-morts"!" 

MORALE: "Petit papa zombie, mange d'abord mon ami Scrat, il est fourré aux noisettes..."

Bornero: "Ah tiens, wedze, je te cherchais!
Wedze: pourquoi?
Bornero: parce que j'ai envie de te manger. Tu me rappeles trop du poulet...
Wedze: C'est normal, ma môman était une poule...
Bornero: Ah bha tiens, c'est normal alors! Dis, tu connais le crémato-cue? Tu vas voir, c'est marrant, tu vas faire le cobaye."

MORALE: "Psychotique un jour, psychotique toujours!"


Bornero: Alors, comment va Téonator?
Teo: J'ai terminé 27 zombies avec mon lance-flamme intégré dans mon bras!
Bornero: Quand je dis que t'es gouvernator, tu l'es bien...
Teo: La ferme, ou je te termine!
Bornero (Glups!) Tu connais l'atelier? On y recycle des métaux, des planches, ça t'ientéresse de faire le cobaye?


MORALE: On peut dores et déjà dire que Bornero est fou à lier..."
[size=16]
[/size]
[size=16]
[/size]
[size=16]
[/size]
[size=16]
[/size]
               Part 2 : Les zombies
[size=16]  
… Les zombies, ils m’attaquent ! Ils sont 37 à ma porte, je ne survivrai jamais, si quelqu’un lit ce message, qu’il fasse attention à la suite.  Moi, Bornero « le borné » comme je  veux me faire appeler, j’ai  toujours des idées folles, c’est moi  qui ai détruit la ville, c’est à cause de moi que je vais mourir, ainsi que les autres, ya pas plus con que moi ! Je disais venir d’hypogée des frutimetières, cette ville s’est éteinte il y a à peine une semaine. Je viens d’en changer et voilà que la ville part en ruines ! J’ai oublié de fermer les portes, quel con ! Je ne me le pardonnerai jamais, jamais, jamais, jamais... A cause de moi, je dédie mes dernières heures, à Scrat, (et aux autres bien sur, mais surtout à lui pour une raison que lui seul connaît, enfin… je crois)  quelqu’un avec qui j’aime bien rire, et m’engueuler, d’où ce message. Maintenant, avant mon dernier souffle, je vais conter le passé de l’histoire, que j’ai malheureusement connu, et que je connaîtrai toujours à cause de moi…
_________________________________________________________________________________
                … C’était… tranquille, normal, on construisait les défenses, une fausse ville toute fraîche contre les zombies, comme toujours, mais Bornero venait d’obtenir sa vingtième infection…
Bornero : « Vous ne sentez pas comme une drôle d’odeur ?
Scrat : Non, pourquoi ?
Bornero : Oh ça doit être les relents de noisette germée qui doit sortir de ma bouche…
Scrat : Bornerooooo… Je vais te faire la peau…
Bornero : Arrête ou sinon tu vas me servir de sac à main ! Tu serviras davantage comme ça… satisfaire la totalité des gens est pas facile


Scrat (en pensant) : Rooh je le hais je le hais je le hais…
Teo : Bon ce n’est pas tout mais faudrait peut-être se grouiller, les zombies arrivent dans une heure et d’après les estimations de la tour, nous ne sommes pas assez blindés ! »
__________________________________________________________________________________
…Ils approchent ! Ils sont tellement nombreux que je n’arrive pas à les compter ! On dirait que je suis le seul survivant, les autres ont été apparemment dévorés… Je suis le dernier sur leur liste, Scrat vient de courir à toute vitesse comme un dératé pour sauver sa noisette, ah làlà ! Toujours prêt à tout pour elle, même à sacrifier sa vie ! Quoique…
__________________________________________________________________________________
Teo :  « C’est bon, ils arrivent ! Tenez-vous prêt à l’assaut les gars !
Mycendre (en écrivant sur son ardoise, bah oui elle est muette !) : Et les filles alors ?
Teo : Bah, elles servent à rien, juste bonnes à faire les chantiers oui !
Mycendre (toujours en écrivant) : Teo tu m’as toujours agacée, tu le savais ?
Abyssale : Papa, on va s’en sortir ?
Scrat : Meuh oui ma fifille à son pôpa. Tonton Bornero va les repousser, ne t’inquiète pas.
Abyssale : Ah bon… Alors pourquoi tonton Bornero ressemble aux zombies ?
Scrat : Parce qu’à force d’être borné, il est putréfié, ses vêtements partent en lambeaux et on ne le reconnaît plus ! Donc il passe quasiment inaperçu ! »
__________________________________________________________________________________
 
… RAAAAH!!! LA POORTE! Han… Han… Han… J’en peux plus, ils sont trop forts, je ne vais plus pouvoir tenir la portes très longtemps… Abyssale est morte, Mycendre, ça va faire trois jours, on ne s’en était même pas rendu compte comme elle est muette, elle a eue le temps de se transformer en zombie et de bouffer Abyssale… Elle était… tellement… innocente… Mais… Qu’est-ce que je raconte moi ? C’était une vraie fouineuse, elle fouillait dans les affaires des autres, puis elle ne se faisait jamais  prendre, comme elle était la fille à son pôpa ! (Je suis méchant ok, desolé!) « CLING !» Oh non… ils passent par les fenêtres ! Je suis fichu!!!!...
__________________________________________________________________________________
Teo : « Bornero, qu’est-ce que tu fous ???
Bornero : Ben… j’allais dehors incognito pour chercher des défenses !
Scrat : J’aurais tellement aimé que tu te fasses bouffer…
Bornero : Avec les relents, j’avais intérêt à ne pas ouvrir la bouche !
Abyssale : Papa !!! Tu tiens le plus à qui ? A moi ou à ta noisette ?
Scrat : Hmmm… Bonne question… C’est bien sûr toi, ma petite… (Non mais, puis quoi encore ? Elle veut  que je souffre d’infâmie ? C’est à ma nwazête que je tiens le plus !) Bornero, t’es sûr que tu ne voulais pas passer une nuit en camping sauvage ? (Bon ok, je suis peut-être vache sur ce coup, donc désolé)
Bornero : Ben… Ce n’est pas ce qu’il nous reste à faire ? Ils sont trop nombreux ! C’est foutu pour la ville !
Teo : T’es sûr que ce n’est pas toi qui es foutu avec ta sale odeur putride ? Tu embaumes tout l’air ambiant ! Bientôt, on ne crèvera  plus en se faisant bouffer par les zombies, mais en étant asphyxiés par ton odeur (pas très) alléchante !
Bornero : Bon, encore une fois, qui m’aime me suive !
-Personne ne répond-
Vous êtes sûrs ? Si on contourne les zombies, on aura assez de temps pour  trouver une autre ville !
Scrat : Bah, la dernière fois que je l’ai écouté, on a survécu, tous les autres ont crevés, mais pas deux fois, désolé.
Bornero : Même pas contre une carotte maison ?
Scrat : Ca…C…CAROTTE ! Donneladonneladonneladonnela !
Teo : Ho doucement ! Je te fais confiance, mais pas d’incartade, la machine temporelle m’est restée sur le cœur…
__________________________________________________________________________________
ARRGH ! Ils me griffent, ils me mordent, ils me déchiquètent, je n’ai presque plus assez de force…J’ai vu l’ombre de Scrat pas loin… On aurait dit qu’il tenait un pistolet à eau… gros calibre… Toutes façons, c’est foutu pour moi, ils sont trop nombreux et il ne risquerait oas sa vie pour un homme pestilentiel comme moi…  « PSCHITTT !! » …C’est quoi ce bruit ? C’est que je pisse sur moi ou c’est un jet d’eau qui peut me sauver la vie ? Je… n’ai… plus… de force… une ombre approche… je ne vois pas ce que c’est ou qui c’est… __________________________________________________________________________________
Bornero : Allez ! Passez tous par derrière ! Prenez le tunnel ensuite. Je passe devant, on ne sait jamais…
Scrat : Avec toi, c’est toujours « on ne sait jamais, quoique » t’en as pas marre de tes suppositions et ne pas affirmer ?
Bornero : Si tu te crois malin, le primitif, t’as qu’à passer devant !
Scrat : Ok, pas de souci. Si vous tenez à votre peau, faites-moi confiance !
Bornero ( en chuchotant à l’oreille de Scrat) : T’es sûr que beaucoup de personnes te font confiance ?
Scrat : Oh oui, il y en a plus que pour toi, c’est même à se demander si certains…
-Bornero fout un gros pain à Scrat-
Scrat : Mais… t’as fait quoi ?
Bornero : Je te fais réagir ! Moi, je te fais confiance, alors tu devrais me faire confiance, pour moi il faut une part d’égalité quel que soit la personne, qu’on la déteste ou pas, dans les moments difficiles, il faut se serrer les coudes, mais là avec moi tu les écartes !
Abyssale : Papa, on peut rester ici s’il te plaît ?
Scrat : Après tout, on a une chance de s’en sortir, t’es d’accord Bornero ?
Bornero : Un peu mon n’veu !
Scrat et Bornero : SUS AUX ZOMZOMS !!!! 
C’est ainsi que tous les citoyens se battirent, encore une fois, à coups de tournevis, de tronçonneuses (pour changer), de coups de poings (qui vont partout, même sur les concitoyens, c’est pour dire)… Mais les zombies prient vite l’avantage, la plupart des citoyens eurent le temps de s’abriter dans leurs maisons, mais certains  y trouvèrent la mort –Mycendre par exemple- et se retrouvèrent zombifiés…  Les jours passèrent et des soupçons se pesèrent un peu plus chaque jour sur Bornero…
La majorité des citoyens (pas contents bien sûr, fallait s’en douter) : A BAS BORNERO ! A BAS BORNERO !
Teo : Vous voulez le pendre ? Pourquoi ?
Les citoyens : Bin, Rien de tout ça ne serait arrivé sans lui, on aurait pu terminer les chantiers et ne pas perdre des personnes.
Scrat : Vous n’allez pas le pendre pour si peu !
Les citoyens : y en a qui ont pendu pour bien moins, genre pour avoir dit qu’ils étaient des zomzoms, paf ! Banni, donc pourquoi pas pendu ? (c’est vrai, c’est ce que m’a dit un pote)
Bornero : Mais c’est déguelasse ! Je ne veux pas être pendu ! Ça va faire tâche sur mon âme !
Les citoyens bannirent Bornero mais ne trouvèrent  –Heureusement pour lui- pas de grosse chaîne rouillée pour le pendre… Le soir, juste avant l’attaque des zombies, aux portes…
Bornero : ça vous apprendra à vouloir me bannir ! On va tous crever ! Ce soir, et ici ! En ouvrant les portes, on aura aucune chance de s’en sortir ! Et ça sera bien fait pour eux ! Na !
-Bornero ouvre les portes tranquillement sans se faire remarquer…-
Bornero ; Voilà une bonne… Non, plutôt mauvaise chose de faite… 
__________________________________________________________________________________


…Scrat ? Qu’est-ce que tu fais ici ? Pourquoi tu me sauves ? Je mériterais de crever pour les crasses que j’ai faites à tout le monde, les insultes, les caricatures… (Que ce RolePlay contient d’ailleurs !)
Scrat : Tu fais quoi de la confiance ? 
Bornero : … Tu m’en veux pour ta noisette ?
Scrat : Hein ? Quoi ? T’as encore bouffé ma nwazête ? Je comprends mieux pourquoi je ne la retrouvais plus…
Bornero : Oui, surtout que depuis qu’elle a germée, elle a donnée d’autres noisettes, mais elles ne sont vraiment pas mûres…  Tu savais que l’autre jour, enfin ya longtemps, j’ai entendu parler de toi, comme quoi tu gardais tes noisettes pour toi tout seul ! (cette anecdote est vraie ! J’ai entendu ça lundi)
Scrat : Oh euh… oublie ça ! C’est une vieille histoire… l’écureuil qui tenait la boite bancaire était avare, il voulait que je lui donne une noisette tous les mois !
Bornero : Toi aussi tu l’es, même plus je dirais ! Haha !
-Un long, long, long… silence…-
Scrat : Bon, maintenant, qu’est-ce qu’on fait, puisque tout le monde est mort ?
Bornero : Ben, comme la dernière fois ! On va aller zigouiller une autre ville !
Scrat : Des fois, tu fais vraiment pitié…
Fin du deuxième épisode…
 
MORALE : Quand il faut savoir faire confiance, faites le qu’à moitié, ça pourrait vous retomber dessus…
Suite et fin dans deux semaines du 1[sup]er[/sup] acte : L’avènement du roi zombie, Nightmare.
 


Part 2.5 Act1 : Le père, la fille et le pendu
 
                Frontière blafarde des moulineux… ça ne vous dit rien ? Cette ville vous dira quelque chose dès que vous aurez vu de qui on parle…
Scrat : Raah ! Bornero ! Ou t’as mis ma nwazête ? S’pèce de putréfié !! Amène toi et ramène là !! Oh… ya un mot par terre…
Sur ce mot : J’ai volé ta noisette, je l’ai cachée quelque part pour qu’elle puisse se reproduire en paix… Si elle le peut.
Signé : Bornero
Raah ! J’aurais dû m’en doûter ! Héé mais… si ma pitite nwazête va faire des petits, c’est génial ! Merci Bornero ! Mais il faut que je lui demande où il l’a plantée…
Abyssale : Papa, papa ! Viens voir ! Ya un arbre dans la maison qui pousse ! On dirait des petites graines !
Scrat : Gr…gr… GRAINES ???? C’est ma nwazête !!!!
Scrat court comme un dératé jusqu'à sa maison pour voir le « miracle » qui s’est produit… Et là… SURPRISE GENERALE !
Un... un… un arbre géant ! C’est un nwazetier géant !!! Et ya déjà plein de pousses ! Youpi !!!
Abyssale : Je peux goûter ?
Scrat : Pas touche ! C’est à moi ! Et à moi seul !
Abyssale : Mais…Mais…
Scrat : Pas de mais ! Va te coucher ou je te laisse avec les zombies si tu continues à m’embêter !
Abyssale : Ok papa…
Pendant ce temps, Lacrapul arrive, avec une corde autour du cou, à moitié en train de suffoquer…
Lacrapul : Huh.. Huh… De… L’air… Vite !!! Détachez… Huh… Moi !!!
Scrat détache Lacrapul de la corde de potence
Scrat : Ben qu’est-ce qui t’arrive ?
Lacrapul : Les zomzoms… Les zombies ! Ils ont voulu me pendre !
Abyssale : Normalement ils auraient dû te manger…
Lacrapul : Dans ces zombies, il y en a un qui était encore… vivant… qui se fondait dans la masse… On aurait cru Bornero… Il  a coupé la corde, mais elle me serrait encore et les zombies à mes trousses… Je crois qu’il se met à étudier les zombies…
Abyssale : Je croyais que tonton Bornero était borné et ne pouvait rien apprendre, tellement qu’il est stupide…
Scrat : C’est vrai, mais il essaye de faire des efforts, pour une fois... Il veut peut-être se racheter, mais il faut surveiller ça de plus près,  il pourrait avoir des informations importantes à propos des zombies, et pourquoi pas de leur provenance…
Lacrapul : Tu crois que je lui fais confiance ? Quand il a écrit un texte, dedans je me faisais pendre, et ça m’est arrivé réellement ! Donc maintenant il peut aller se faire brosser !
Bornero, au loin : Les gars ! Les gars ! Regardez !!!!
 Suite au prochain épisode




Part3 Act1, L'avènement du roi zombie, Nightmare.
[i]

[size=16][font=Arial]
[/font][/size]
Bornero, au loin : Les gars ! Les gars ! Regardez !!!!
Scrat : Qu’est-ce qu’il y a ? T’as vu un zombie géant ? Haha !
Bornero : J’ai trouvé un morceau de papier dans un zombiie mort…
Abyssale : Un zombie, c’est pas déjà mort ?
Lacrapul : Faudrait dire plutôt mort-vivant.
Bornero : Bon bref, on dirait un sorte d’incantation, pour invoquer une puissance, vous y croyez ?
Scrat : Moi ce que je crois, c’est où t’as foutu ma nwazête !
Bornero : Ben t’as pas vu dans ta maison ? C’est pas classe ça ?
Abyssale : C’est peut être dangereux, non ?
Lacrapul : Heu… On pourrait essayer ? Qu’est-ce qu’il peut arriver de pire ?
Abyssale, en grelottant et serrant fort Scrat : La… La mort ?
Lacrapul : Dans le mille, Emile !
Abyssale : Non, moi c’est Abyssale !
Bornero : J’ai juste lu ce papier dans ma tête, parce que qui dit incantation dit parler à voix haute.
Scrat : On le brûle ?
Lacrapul : Avec quoi ? On a pas d’allumettes ! On a qu’à le mettre en banque, on risque rien !
Abyssale : Y en a qui seront tentés de le lire, non ?
Bornero : Ben je vais le garder chez moi !
Scrat : Ah non, chez moi !
Lacrapul : J’ai autant de droit !
Bornero : On a qu’à tirer à la courte-paille !
            Tous les quatre tirèrent à la courte-paille pour savoir qui gardera le papier…
Bornero : Et le gagnant est… Moi ! Ah ben non…
Scrat : Ni moi !
Lacrapul : Ni moi !
Abyssale : A…Alors… C’est moi ?
Bornero : Félicitations ma petite ! Tu viens d’avoir un poste trèèès particulier ! T’as juste à le garder, rien de bien méchant, faut pas le lire, c’est tout ! Enfin, du moins… à haute voix…
Scrat : Oh… ma petite fille… T’es une grande maintenant !
Abyssale : Bon ben je vais le mettre en lieu sûr…
Lacrapul : Vous allez faire des expés ?
Scrat : Oui, nous avons prévu tous les trois d’aller en expé, tu veux venir ?
Lacrapul : Heu… non je ne me sens pas très bien, je vais rester en ville je pense.
Bornero : D’accord, comme tu veux, mais tu pourrais le regretter ! Apparemment, on a découver un bâtiment de police qui contient plein de tronçonneuses !
Lacrapul : Non, non, ça ne me dit rien…
Abyssale : Ok, à plus tard !
Après que Bornero, Scrat et Abyssale soient partis en expé, une ombre s’approche de la maison d’abyssale…
Lacrapul : Raah ! C’est plus fort que moi ! Je veux lire ce papier ! Toutes façons, qu’est-ce qui peut bien m’arriver ? Oh ! C’est marrant ! Les lettres écrites en sang forment un mot :
 
Humains, votre fin est proche,
Où les zombies arrivent, le trépas suit.
Ravagée, la Terre est désormais,
Détruite, la longue vie paisible des hommes !
Et maintenant, Réveille-toi !
Souverain des morts, Nightmare…
HORDES…
 
Une ombre surgit du papier et étreint Lacrapul, l’étouffe ( et oui… tout le monde veut l’étrangler,  pôv Lacrapul…) et s’incorpre dans son corps
Lacrapul : Arrgh !!! HAAA !!! NON !!!
Les cris d’épouvante de Lacrapul s’entendent dans toute la ville… Certains croivent qu’il est en phase finale de putréfaction, d’autres pensent qu’il essaye de se suicider…
Lacrapul : Ha… Ha… Que… Qu’est-ce qui est arrivé à mon corps ? Et ma voix ! Mon corps a muté ! Mes pensées, elles ne sont plus les mêmes ! Je veux…
Soudain, une voix venue d’ailleurs et d’outre tombe parle à Lacrapul :
La Voix : Maintenant, ton corps est mien, je suis… TOI !
Lacrapul : Non… Non ! Ce n’est pas possible ! Comment tu peux être moi ?
La Voix : Depuis que tu as lu ce papier… Et maintenant… SYMBIOSE !!!! MOUHAHAHA !!!
De suite, Lacrapul se met à gesticuler par terre, comme s’il avait uen crise d’épilespie…
La Voix : Voila… Maintenant, tu ne souffriras plus jamais… Hahahaha !!! Je suis… NIGHTMARE ! Ton pire cauchemar !
Il s’enfuit de la ville par un saut gigantesque, qui détruit entièrement la maison d’abyssale…
De retour d’expé…
Ayssale ; Papa, Papa ! T’as rapporté  quoi ?
Scrat : Une cafetière, un lance-pile mark II, une nwazête et des piles… Et toi ma chérie ?
Abyssale : Un coupe-coupe, et trois jerrycans.
Bornero : Moi, de la merde… que du bois pourri…
Abyssale : Oh !!! Ma maison !!! J’ai pu de maison !!! Snif snif…
Scrat : Allez, t’inquiète pas, on va t’en reconstruire une…
Bornero : Tu sais, je dors comme un vagabond avec seulement une tente…
Abyssale : Le papier ! Ya plus de papier !
Bornero : Je m’en doutais, gourde comme t’es, que t’allais le perdre… Mais j’ai pas osé le dire tout à l’heure, sinon Scrat m’aurait aggressé, déjà qu’il le fais quand je vole sa noisette…
Scrat : Et où est passé Lacrapul ? Personne ne le trouve…
Abyssale : Toutes façons, c’est qu’une vielle crapule ! Il a eu trop peur des zombies.
Bornero : Pas étonnant avec tous ceux qui sont autour de nous… alors qu’il est que midi…
Scrat : Il nous reste plus qu’une chose à faire…
 
FIN DE L’ACTE 1…
[size=16][font=Arial]
[/font][/size]
[size=16][font=Arial]
[/font][/size]
[size=16][font=Arial]
[/font][/size]
[size=16][font=Arial]Bon j'ai quelques petits soucis de [/size] et autres, je m'en excuse j'ai fait comme j'ai pu pour les enlever[/font][/size]
[/i]

[/size]

_________________
... ... ... ... ...
Mer 6 Mai - 15:15 (2009)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Mer 6 Mai - 15:15 (2009)
Opaline
VIP

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2012
Messages: 446
Féminin

Message [RP] L'aventure Bornériscratienne, Act1 Répondre en citant
c'est excellent
humm dans quelles conditions ont ete faits ces rp (qui en paraissent vraiment en être à contrario des jeux soi disant rp)?
In game? sur le fv? dans le chan outre monde? sur irc? ces echanges ont vraiment eu lieu?

c'est malin je les decouvre alors que Bornero s'en va

Dim 6 Mai - 17:00 (2012)
salinger3
Roi/Reine de la Pendaison
Roi/Reine de la Pendaison

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 8 942
Localisation: Norvège (au sud d'Oslo)
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 虎 Tigre

Message [RP] L'aventure Bornériscratienne, Act1 Répondre en citant
ca se passait dans sa petite tête Smile

il s'inspirait des joueurs de la méta pour écrire des histoires....complètement dingues Wink

il en a fait un gros paquet.

bonne lecture.

_________________
Tiens des fleurs...!
Dim 6 Mai - 17:58 (2012) MSN
Opaline
VIP

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2012
Messages: 446
Féminin

Message [RP] L'aventure Bornériscratienne, Act1 Répondre en citant
Ahhh  alors c'est superbe.. mais c'est pas du rp ^^

Zut


Jvais qd mm lire les autres
Lun 7 Mai - 02:21 (2012)
salinger3
Roi/Reine de la Pendaison
Roi/Reine de la Pendaison

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 8 942
Localisation: Norvège (au sud d'Oslo)
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 虎 Tigre

Message [RP] L'aventure Bornériscratienne, Act1 Répondre en citant
c koi du RP ?

j'pensais que c'était raconter une histoire comme si on était IG avec des personnages.

bonne lecture.

_________________
Tiens des fleurs...!
Lun 7 Mai - 08:34 (2012) MSN
Tsedka
Festin des Zombies

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2012
Messages: 160
Masculin

Message [RP] L'aventure Bornériscratienne, Act1 Répondre en citant
Peut-être le fait que ça soit de 'vrai' personnes, existant vraiment qui fait que c'est pas du RP

Perso j'pense que ça en ai quand même ^^ ça me donne envie de lire le pavé tiens
Lun 7 Mai - 16:45 (2012)
Opaline
VIP

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2012
Messages: 446
Féminin

Message [RP] L'aventure Bornériscratienne, Act1 Répondre en citant
non c'est le  
Citation:

comme si



le rp s'effectue vraiment entre persos.. ce n'est pas un récit inventé entre les dites personnes
Les bases et incontournables du rp sont simples : on n'agit pas et ne parle pas en lieu et place de quelque autre personnage.

A partir de là tout est possible.

Il s'agit donc ici de récits et pas de rp.
tres sympas et bien fandards Smile

Lun 7 Mai - 21:46 (2012)
Contenu Sponsorisé






Message [RP] L'aventure Bornériscratienne, Act1

Aujourd’hui à 18:02 (2018)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    Les Aventuriers de la Noisette Perdue Index du Forum » Détente » Le RP Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com